Les Mondes de Clèm: Quatre Filles et Quatre Garçons - Florence Hinckel

jeudi 17 juillet 2014

Quatre Filles et Quatre Garçons - Florence Hinckel


Éditions Talents Hauts
570 pages
Réédition en intégrale de la série Ligne 15 (8 tomes en un)

Il a fallu trouver un ordre de passage. Allongés sur la plage, une de celles du milieu de la corniche, à se dorer au soleil, on a réfléchi. On avait étendu nos serviettes colorées en cercle, nos pieds au centre.
– Faut le jouer à la courte paille ! a lancé Corentin.
Résultat des courses : c'est moi qui ai tiré la plus petite. Voilà pourquoi je commence.
Dans l'ordre, suivront Benoît, Sarah, Dorian, Justine, Mehdi, Clotilde, puis Corentin.
– C'est drôle, quand même, a constaté Sarah, ça fait une fille, un garçon, une fille, un garçon...
Je trouvais que c'était bon signe. Signe que notre projet de journal à huit mains avait reçu la bénédiction du hasard.
Deux heures plus tard, le bus s'est arrêté devant nous. J'ai regardé le gros 15 inscrit sur l'écran lumineux qui surmontait le pare-brise de l'autobus.
Je me suis aperçue que c'était dans cette direction que nous allions tous les huit. Vers nos quinze ans.

Huit amis qui ont décidé de garder une trace de leur troisième en racontant un mois de leur année, chacun leur tour. Avec eux nous embarquons dans une aventure qui semble banale mais qui est pour le moins difficile. Grandir n'est jamais simple...

Leur manière de contribuer à ce projet est personnelle et il y en a pour tous les goûts : journal intime, blog, feuilles volantes, lettres, enregistrement... La monotonie n'a pas sa place et les surprises sont au rendez-vous, impossible de s'ennuyer.

La première à commencer à écrire est Joséphine, Jo. Un début qui n'a pas été facile, à cause de l'écart d'âge entre elle et moi. J'ai eu du mal à m'identifier à elle pendant les premières pages. Aussi, le fait d'avoir huit personnages principaux n'a pas aidé. Qui est qui ? Quel est le caractère d'untel ? Mais cette petite difficulté a vite été surmontée en avançant dans le récit. Quand vient leur tour, nous apprenons réellement à les connaître et leurs relations les uns aux autres n'en sont que plus claires pour le lecteur.

La différence d'âge ne m'a pas gênée par la suite. Au fil de cette année, tous ces personnages se complexifient et je me suis laissée prendre au jeu, en reconnaissant une partie de moi dans chacun. Certains, mystérieux à travers le regard de leurs amis, nous intriguent particulièremen et c'est avec plaisir que nous nous immergeons dans leurs pensées quand arrive leur tour.

Nous découvrons leurs secrets, les problèmes auxquels ils font face, ce qu'ils essaient de cacher ou encore ce qu'ils ne veulent pas s'avouer. Relations difficiles avec les parents, homophobie, harcèlement, anorexie, décisions qui ne sont pas acceptées, premiers amours... Tout est abordé en douceur et est extrêmement bien intégré dans le récit. Bien sûr, il n'y a pas que des mauvaises choses. Le bonheur apparaît aussi, un bonheur complet grâce à leur présence les uns pour les autres. Ils peuvent compter sur leurs amis, même si leurs relations ne sont pas toujours simples au sein de leur petit groupe.

Une année qui apparaît comme une traversée, une métamorphose avec des changements en chacun d'eux. La fin du collège, tout le monde l'a vécue ou la vivra. C'est le début d'un changement. Des amis qui se séparent, une vie qui change et l'insouciance du collège est parfois regrettée. J'aurais vraiment aimé avoir l'idée d'écrire un tel témoignage avec mes amis...

Quatre Filles et Quatre Garçons (anciennement Ligne 15), c'est frais et agréable à lire. Pourtant 570 pages, ce n'est pas rien et le nombre peut faire peur à certains. Mais Florence Hinckel nous fait aimer ses personnages qui nous accompagnent tout au long de notre lecture. Nous ne lisons pas un livre écrit par une et unique personne, mais par Jo, Benoît, Sarah, Dorian, Justine, Mehdi, Clotilde et Corentin. Étrange de se dire qu'ils n'ont pas vraiment existé...

Quand vient la fin, on a vécu avec eux pendant toute une année. Et on ne peut que se dire qu'ils vont nous manquer et qu'on aimerait savoir ce qui va leur arriver par la suite. Ce n'est peut-être qu'un livre et ce ne sont peut-être que des personnages de papier, mais comment ne pas les trouver adorables et s'attacher à eux ?


Un livre à lire par tous les grands et anciens collégiens, qui s'y reconnaîtront. Pour citer Le Roi Lion l'une des plus grandes références philosophiques du monde : c'est l'histoire de la vie !

18 commentaires:

  1. Bon, il me faisait envie mais je n'en avais jamais entendu parler sur la blogo donc je n'étais pas plus attirée que ça, à part par le résumé. Maintenant : je le veux !

    RépondreSupprimer
  2. Roooh, mais tu n'en as pas marre de me tenter toi ?

    RépondreSupprimer
  3. Oh, je l'ai vu en librairie et c'est d'abord le livre en tant qu'objet qui m'a attirée, il est super "souple". Mais je n'en avais jamais entendu parler, alors je n'ai pas osé. Je pense que je vais revenir sur ma décision...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors n'hésite pas à venir m'en parler ici si tu le lis ! :D

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Alors je n'ai qu'une chose à te dire… ;)

      Supprimer
  5. L'idée du roman est vraiment sympa et qui n'a pas de souvenirs de cette époque encore pas si lointaine ? Je le garde en tête ! :)

    RépondreSupprimer
  6. Comme Audrey, je l'avais vu en librairie et il faisait envie mais maintenant j'en ai encore plus envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas à venir me dire ce que tu en aura pensé si tu le lis :)

      Supprimer
  7. Je ne connaissais pas, mais il a l'air sympa :)

    RépondreSupprimer
  8. J'aime beaucoup ce genre de livres mais je connaissais pas celui ci ! Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, j'adore avoir votre avis !