Les Mondes de Clèm: À la place du coeur (Saison 1) - Arnaud Cathrine

dimanche 12 mars 2017

À la place du coeur (Saison 1) - Arnaud Cathrine


Six jours dans la vie de Caumes qui vit son premier amour.
Six jours de 2015 où la France est saisie d’effroi.

C'est une chose de lire un roman où se passent des évènements effroyables, d'avoir peur pour et avec les personnages. Mais c'est totalement différent quand ces évènements ont réellement eu lieu et que tu te rappelles de ce que tu faisais à ce moment. Je me rappelle être restée bloquée devant ma télévision le mercredi après-midi des attentats, me rendant compte qu'il s'était passé quelque chose de grave. L'horreur m'avait saisie, mais pourtant, je ne pouvais m'empêcher d'avoir envie d'en savoir plus sur ce qui s'était passé. Ce roman m'a permis de mettre des mots sur ce que j'ai vécu lors de ces premiers jours de janvier 2015. Et il le fait avec brio.

Cela fait maintenant deux ans que les attentats de Charlie Hebdo ont eu lieu, mais j'ai eu l'impression de tout revivre. La découverte, l'horreur, les mêmes images en boucle à la télévision, les mêmes témoignages, l'envie d'en parler avec les professeurs en classe dans les jours qui suivent. Tout est là, à travers les yeux de Caumes cette fois-ci. Le ton est violent, cru. Mais pouvait-il en être autrement ? Il vit à la fois son premier amour avec Esther, opposé aux désillusions de la dure réalité et de la cruauté du monde dans lequel il vit. Montée du FN, peur des amalgames entre musulmans et terroristes, tout est retranscrit avec justesse.

Mais alors, pourquoi s'entêter à lire des romans qui relatent des évènements que nous avons vécu, qui ne sont absolument pas joyeux et dont on connait les grandes lignes directrices ? C'est une bonne question à laquelle il est difficile de répondre simplement. Je pense que ça permet d'extérioriser, de mettre des mots sur ce qui a été vécu et de se rendre compte que nous n'étions pas les seuls à vivre cette horreur. J'avais (à un an près) l'âge de Caumes en début 2015, j'allais passer le bac en fin d'année et voilà que la France entière tombait dans l'horreur. J'avais dans ma classe, comme lui, des personnes qui commençaient à avoir une conscience politique. Certains étaient de gauche, d'autres de droite et au moins un que tout le monde savait d'extrême droite. Il y avait des athées, des catholiques et des musulmans. Et même si mon lycée de province d'un coin de France n'était pas le même que celui de Caumes, j'ai pu m'identifier dans certains personnages et retrouver des connaissances.

Pour en revenir à la question de pourquoi lire ce livre, c'est aussi parce même si les évènements sont identiques, il y a une infinité de façons de les vivre. Malgré les nombreuses ressemblances, Caumes et ses amis n'ont absolument pas vécu cette semaine de janvier de la même manière que moi. Pour cela, je suis admirative du travail d'Arnaud Cathrine, qui a réussi à apporter des surprises et de l'imprévu à cette histoire, à ces jours dont tout le monde se rappelle. Toutes les vies sont différentes et découvrir un autre point de vue que le sien sur ces évènements est extraordinaire.

J'ajouterais aussi que les raisons qui poussent à lire un roman relatant de choses aussi horribles sont aussi celles qui ont poussé tout le monde à regarder les infos lorsque les attentats se  sont produits alors que les mêmes choses étaient répétées, c'est peut-être une sorte de curiosité malsaine... Ce sont peut-être ces raisons qui font aussi que j'ai à la fois hâte et peur de lire la saison 2 qui sortira bientôt, suite de l'histoire de Caumes, qui se déroule sur la fin de l'année 2015.

En tout cas, À la place du coeur est un roman émouvant, qui marque les esprits.  Je suis certaine que ne pourrez pas être indifférents à toutes les émotions transmises dans ces pages, n'hésitez pas une seule seconde.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, j'adore avoir votre avis !