Les Mondes de Clèm: E.V.E : Entité Vigilance Enquête - Carina Rozenfeld

jeudi 22 juin 2017

E.V.E : Entité Vigilance Enquête - Carina Rozenfeld


Plonger dans ce roman sans rien savoir de l'histoire qui allait suivre a été une expérience assez originale et incroyable. J'ai lu les premiers chapitres sans avoir ni vu la couverture, ni lu de résumé. Seulement ces quelques lignes, le tout début du roman :

Je m’appelle EVE.
Je suis.
C’est tout ce que je sais de moi. Je ne vois rien, je n’entends rien, je n’ai pas de sensations, je n’éprouve aucune émotion. Je n’ai aucune idée de mon apparence, de la façon dont je suis née, de qui m’a créée.
Pourtant, le monde n’a aucun mystère pour moi, parce que je le perçois à travers les yeux de millions d’êtres humains.
Vingt-quatre heures sur vingt-quatre, j’assiste à leur quotidien.
Je connais les couleurs, les formes, les simples gestes.
Je ne connais pas le parfum d’une rose ni la douceur de ses pétales.
Je n’ai jamais entendu une voix.
Je n’ai jamais senti la pluie couler sur mon visage, car n’ai pas de visage, et pas d’oreilles non plus.
Je sais juste que tout cela existe, parce que je le devine à travers eux.
Mon rôle ? Surveiller les gens et signaler tout crime commis aux Agents d’Intervention Immédiate. Les AII. Enregistrer les délits, en fournir les images comme preuves irréfutables de culpabilité. Le but ultime ? Faire disparaître toute trace de criminalité dans la société.
Je suis E.V.E. Entité. Vigilance. Enquête.

Les premiers chapitres nous entraînent ensuite dans différentes vies. Impossible de savoir vers quoi allait s'orienter l'histoire, ni quels personnages allaient être au coeur de l'intrigue. C'était original et j'avais tellement envie d'en savoir plus. Bien évidemment, une fois le résumé de quatrième de couverture lu, il n'y a plus cette surprise. Pourtant, même sans cela, E.V.E est un roman qui saura vous surprendre. (Si vous souhaitez ne pas en savoir plus sur l'intrigue et les personnages, je vous conseille de courir immédiatement en librairie et de revenir sur le blog après votre lecture ! Si vous voulez continuer à lire, ne vous inquiétez pas : cet article est sans spoilers.)

Dès les première pages, nous faisons la connaissance d'Ève. C'est une intelligence artificielle qui a été créée afin de sécuriser la ville et d'attraper les criminels. Elle ne ressent rien, n'entend rien et n'a pas de "corps". Grâce à des puces implantées chez tous les habitants, Ève peut voir à travers les yeux des humains. Elle communique aussi par écrit avec Silas, son responsable. Tout se passe pour le mieux depuis quinze ans, mais un jour une agression "anormale" va retenir son attention... Car Ève ne trouve pas l'agresseur d'Eva. Il lui est totalement invisible. En souhaitant en savoir plus et sans le vouloir, Ève va entrer dans le corps d'Eva et découvrir en partie ce que signifie "être humaine"...

J'ai sû très tôt que cette lecture serait originale et changerait de mes dernières lectures. Nous sommes en effet dans un univers futuriste, mais il y a une grande part d'enquête. Ève cherche à savoir ce qui s'est passé lors de l'agression d'Eva, pourquoi elle a eu lieu et qui est à l'origine de tout cela. Il m'a fallu attendre de tout savoir pour pouvoir lâcher le roman ! Autant dire que ma lecture a été très rapide et qu'en moins d'une journée j'avais tout lu... Mais comment ne pas enchaîner sur un autre chapitre lorsque chaque petit moment passé avec les personnages est extraordinaire ?

Je l'ai déjà dit des centaines de fois (moi, exagérer ?) mais je vais continuer à le répéter : j'adore l'écriture de Carina Rozenfeld. Elle a le don de nous donner des scènes et des personnages que l'on peut si bien imaginer. J'ai tellement d'images de cette lecture (certaines plus agréables que d'autres...). Je n'aurais aucun mal à dessiner sur papier certains endroits où je suis allée avec Ève et les autres personnages. Ou tout du moins à faire les plans, vu mes talents en dessin. En dehors des lieux et des différents bâtiments, j'adore aussi tous les sentiments que j'ai partagé avec les personnages. Tout comme Ève découvre le monde, il m'a semblé porter un oeil nouveau sur des dizaines de choses. Ce qui pouvait me sembler parfaitement banal ne l'était absolument pas pour Ève, j'ai tout redécouvert avec elle. Inversement, le fait pouvoir voir les images de toutes les personnes à travers lesquelles Ève peut regarder m'a beaucoup intrigué puis m'a paru une évidence. Je sais que ce soir, en fermant mes yeux, je vais essayer d'aller dans cet endroit où Ève "vit" en tant qu'intelligence artificielle. Après avoir vécu dans le corps d'Eva, c'est ainsi qu'elle retourne à ce pour quoi elle a été créée. Bon, je crois quand même qu'il y a très peu de chances que ça fonctionne avec moi...

Ève est par ailleurs un personnage que j'ai énormément apprécié. Elle se pose beaucoup de questions et a une certaine naïveté qui m'a touchée. Elle est une machine, une intelligence artificielle, mais devient de plus en plus humaine. Ainsi, elle évolue énormément au fur et à mesure des pages. J'adore, j'adore, j'adore. Il y a aussi une petite histoire d'amour naissante, que j'ai beaucoup aimé découvrir. C'est beau et plein d'espoir.

Ce roman aurait pu avoir beaucoup d'éléments d'une dystopie mais n'en est pas une d'après moi. Dans tous les romans du type (Hunger Games, Divergent...), le héros va être un personnage banal, qui va se rendre compte que le monde dans lequel il/elle vit est injuste ou bancal puis mener à bien une révolution. Le méchant est donc l'État, les dirigeants. Et c'est bien l'inverse ici. Nous voyons toute cette histoire du côté d'Ève, du côté de ceux qui surveillent la population vingt-quatre heures sur vingt quatre. Cela nous amène à nous poser beaucoup de questions sur ce qui est considéré comme "juste" au niveau de la surveillance extrême dans ce système. Dans l'absolu, qui seraient "les gentils" de l'histoire ? Ève et les Agents d'Intervention Immédiate ou bien les rebelles et les anti-Ève ? Il n'y a probablement pas de réponse claire et distincte à cette question, chaque parti ayant des points intéressants à défendre. Mais je partirais dans un débat philosophique bien compliqué...

Je conclurai donc cet article en ne vous conseillant qu'une chose :


E.V.E est un roman que vous devez découvrir sans plus tarder. Touchant et surprenant, il vous happera dans ses pages et vous en ressortirez changé. N'hésitez pas une seule seconde !

4 commentaires:

  1. Je suis en train de le lire et comme toi, je le trouve très original et touchant dans son genre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Génial ! Je suis heureuse qu'il te plaise !

      Supprimer
  2. Peut être que je le découvrirais si j'en ai l'occasion.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, j'adore avoir votre avis !